Lampe de luminothérapie : avis et guide d’achat complet

La lampe de luminothérapie, également appelée lampe de photothérapie est un outil qui remonte à la Grèce antique. Elle permet le traitement, par la lumière, de la dépression saisonnière, de nombreux troubles et d’améliorer votre bien-être. Découvrez notre avis et notre guide d’achat des meilleures lampes de luminothérapie.

lampe de luminothérapie

Qu’est-ce qu’une lampe de luminothérapie ?

Les lampes de luminothérapie sont des dispositifs médicaux qui émettent une lumière artificielle destinée à améliorer l’humeur. Elles sont généralement utilisées pour traiter les troubles affectifs saisonniers (TAS), la dépression, la démence et le décalage horaire. Les causes de la dépression saisonnière ne sont pas entièrement connues mais les recherches suggèrent qu’elle pourrait être liée à des modifications du rythme circadien, des niveaux de sérotonine et de la sensibilité des yeux à la lumière.

lampe de luminothérapie

L’utilisation d’une lampe de luminothérapie (une lampe solaire) est censée aider à réinitialiser le cycle veille-sommeil en agissant sur la régulation de la mélatonine et d’autres substances chimiques importantes du cerveau.

Les avantages d’une lampe de luminothérapie ?

L’utilisation de lampes de luminothérapie est un traitement de base de la dépression saisonnière depuis les années 1980, selon le National Institute of Mental Health.

Les recherches ont montré que la luminothérapie est non seulement un traitement efficace de la dépression saisonnière avec une efficacité comparable à celle de la fluoxétine (un type de médicament antidépresseur). Plus précisément, la luminothérapie a les effets physiologiques suivants :

  • Resynchronise l’horloge biologique (rythme circadien)
  • Améliore la vigilance
  • Augmente la pression du sommeil
  • Augmente les niveaux de sérotonine

La lampe de luminothérapie est généralement conseillée en hiver, lorsque l’exposition à la lumière naturelle décroit.

Lampe de luminothérapie : quand et comment l’utiliser ?

Les directives de pratique clinique concernant les lampes de luminothérapie pour le traitement de la dépression saisonnière sont les suivantes :

  • Visez le matin. La luminothérapie doit être utilisée pendant 30 minutes le matin. Vos yeux doivent être ouverts, mais il n’est pas nécessaire de fixer la lumière.
  • Ne vous approchez pas trop près. Votre lampe de luminothérapie doit être placée à une distance de 12 à 18 pouces de vous.
  • Recherchez les spécificités de votre lampe. Votre lampe de luminothérapie doit émettre une lumière fluorescente blanche de 10 000 lux sans longueur d’onde ultraviolette.
  • Restez constant. Une amélioration est généralement constatée en une à deux semaines en cas d’utilisation régulière.
Les-lux-par-rapport-aux-heures

Les lampes de luminothérapie sont généralement considérées comme sûres à utiliser. Toutefois, les experts recommandent de consulter votre médecin avant d’utiliser la luminothérapie si vous souffrez de troubles bipolaires, car elle peut déclencher des troubles supplémentaires chez certaines personnes. D’autres effets secondaires mineurs peuvent inclure une irritation et une sécheresse des yeux, des maux de tête, des nausées et une sécheresse de la peau.

Guide d’achat des lampes de luminothérapie

Paramètres réglables

Si vous privilégiez la variété, il est préférable d’opter pour une lampe offrant plusieurs réglages. La gradation et la luminosité réglables permettent une utilisation plus polyvalente, quels que soient le moment de la journée, le lieu ou la saison.

Forme

Si vous recherchez une lampe que vous pouvez facilement emporter au travail ou en vacances, il est préférable d’opter pour une lampe fine et rectangulaire équipée d’un pied amovible ou convertible. En revanche, si vous avez déjà un emplacement permanent en tête pour votre lampe, vous devrez peut-être tenir compte de détails tels que la solidité, le poids et la forme.

Certaines options sont mieux adaptées aux surfaces planes, tandis que d’autres nécessitent plus d’ajustement pour rester au niveau des yeux.

Intensité de la lumière

Bien que le lux, ou mesure de l’intensité lumineuse, des lampes de luminothérapie puisse varier, la plupart offrent généralement une luminosité de 10 000 lux. Les recherches suggèrent que l’éclairage intérieur fournit généralement en moyenne 350 lux alors qu’une journée ensoleillée peut monter jusqu’à 80 000 lux.

Les modèles plus avancés peuvent proposer plusieurs réglages de luminosité ou des modes de lever ou de coucher du soleil pour un ajustement progressif à la journée ou à la nuit. Parmi les autres caractéristiques à rechercher, citons la technologie d’élimination du scintillement, le contrôle de l’éblouissement et la lumière non blanche, qui sont tous bénéfiques si vous êtes sujet à une sensibilité à la lumière.

Vous pouvez également préférer les lampes LED aux ampoules fluorescentes en raison de leur efficacité énergétique et de leur durée de vie plus longue.

Minuterie

Si votre lampe n’est pas équipée d’un minuteur intégré, vous devez chronométrer manuellement chaque séance pour éviter les coups de soleil potentiels et la surexposition.

Suivez les instructions de votre médecin et du fabricant de la lampe concernant la fréquence et la durée d’utilisation recommandées. En fonction de votre cas spécifique et de vos symptômes, cela peut aller de 30 minutes le matin à 10 minutes l’après-midi, jusqu’à deux heures le soir.

Angle de la lumière

Si vous placez votre lampe de thérapie dans un espace encombré, vous voudrez une lampe qui offre de la flexibilité avec un angle réglable. Vous aurez ainsi la possibilité de l’adapter à votre espace. Si vous recherchez une lampe de luminothérapie de qualité médicale, elle doit diriger la lumière vers le bas à partir d’un angle ascendant. Cela permet à la lumière d’atteindre le haut de vos yeux, tout comme le fait le soleil.

Protection contre les UV

De nombreux types de lumière produisent de la lumière ultraviolette (UV). La lumière UV est un type de lumière invisible qui se situe entre la lumière visible et les rayons X sur le spectre électromagnétique. Si les UV ont de nombreux usages, une exposition prolongée peut endommager la peau.

C’est pourquoi il est essentiel de choisir une lampe de luminothérapie sans UV. La lampe de luminothérapie 10 000 LUX appropriée est dotée d’un filtre intégré qui empêche les UV d’atteindre l’utilisateur.

Les alternatives aux lampes de luminothérapie

Pour les adeptes de luminothérapie, la lampe de photothérapie est le format le plus répandu. Cependant, il existe d’autres accessoires qui peuvent apporter les mêmes bénéfices :

Le simulateur d’aube

Simulateur d'aube

Un simulateur d’aube est une lampe de luminothérapie spécialisée dans le réveil. Réel outil de bien-être, ce dernier conditionne votre levée de corps afin de démarrer la journée d’une manière apaisée, sans l’effet fatigue qu’apporterait un réveil traditionnel.


La lampe de sel

La lampe de sel possède de nombreux bénéfices sur votre santé. Elle ne fait cependant pas partie de la luminothérapie à proprement parler.

Mais parce qu’elle aide à l’apaisement et à l’endormissement (mais pas que), nous pensons qu’il s’agit d’une lampe de bien-être qui mérite d’être connue.

lampe de sel

Les lunettes de luminothérapie

Lunettes de luminothérapie

Les lunettes de luminothérapie apportent les mêmes bienfaits que la lampe. Elles permettent de combattre le blues de l’hiver dans un format léger et compacte.

Il faudra toutefois les porter plus longtemps le matin. En effet, le format portable, même si très pratique, ne permet pas une luminosité naturelle aussi puissante que la lampe.


La lampe infrarouge

Comment parler des soins par la lumière sans mentionner la lampe infrarouge ? Mais alors comment ça marche ?

La lumière rouge dépourvue d’UV produit de la chaleur qui apaise, soigne et traite des blessures récurrentes.

Lampe infrarouge

Combien de temps faut-il pour que la luminothérapie fonctionne ?

Si la luminothérapie peut soulager les symptômes, elle ne doit pas être considérée comme un remède. Les résultats varient d’une personne à l’autre et peuvent être ressentis dès quelques jours, si l’on utilise quotidiennement une lampe avec une ampoule de 10 000 lux pendant 30 minutes.

Il est recommandé de garder une trace de votre utilisation et de noter si vos symptômes s’améliorent ou non. Comme pour toute autre chose, la cohérence est essentielle et il est préférable d’intégrer la luminothérapie à votre routine quotidienne.

Les débutants en luminothérapie devraient adresser leurs questions ou leurs préoccupations à leur médecin ou à leur thérapeute et demander des conseils personnalisés sur la fréquence et l’intensité de la lumière.

Quelle est la différence entre une lampe pour la dépression et une lampe de bureau ordinaire ?

Les lampes de luminothérapie utilisées pour traiter la dépression saisonnière sont spécifiquement conçues à cet effet. Bien qu’un éclairage ordinaire puisse aider les personnes sensibles à la lumière, les personnes touchées par la dépression ont besoin d’une exposition à la lumière supérieure à celle qu’offrent les lampes de bureau standard. Certaines lampes thérapeutiques produisent de cinq à vingt fois plus de lux que l’éclairage intérieur typique.

Syndrome TAS

La plupart des lampes d’intérieur ont des températures de couleur plus chaudes, alors que les lampes thérapeutiques typiques ont généralement des températures de couleur plus froides pour simuler plus fidèlement la lumière du jour. Une température de lumière plus proche de la lumière du jour favorise l’éveil. Les lampes SAD sont également équipées d’écrans qui réduisent à la fois l’éblouissement et l’exposition aux UV. Dans l’ensemble, les lampes thérapeutiques sont conçues pour offrir un traitement sûr, confortable et optimal.

Quelle est la différence entre une lampe d’ambiance et une lampe de luminothérapie ?

Comme les lampes de bureau standard, les appareils commercialisés en tant que lampes de bien-être peuvent ne pas produire l’intensité lumineuse requise pour un bénéfice thérapeutique. De plus, les lampes de bien-être peuvent être conçues pour créer une ambiance relaxante, ce qui n’est pas la même chose que le traitement du TAS.

Les lampes de bien-être ont tendance à être plus petites et sont généralement conçues comme des boîtes à lumière compactes. Egalement, les lampes de luminothérapie clinique/médicale sont généralement de plus grande taille et proposent plus d’intensité aux utilisateurs.

Lampe de luminothérapie : avis et verdict final

Vous vous en doutez, nous vous conseillons fortement d’utiliser une lampe de luminothérapie. Outre la période hivernale, l’augmentation de la sédentarité implique une baisse de l’exposition à la lumière naturelle (lumière du soleil). La lampe solaire vous apportera tous les bénéfices dont votre corps et votre esprit auront besoin pour passer un hiver heureux.

Lampe de luminothérapie : Foire aux questions

Qu’est-ce que le syndrome de la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière – ou trouble affectif saisonnier (TAS) – est un type de dépression lié aux changements de saisons – le TAS commence et se termine à peu près aux mêmes moments chaque année.

Si vous êtes comme la plupart des personnes souffrant de TAS, vos symptômes commencent à l’automne et se poursuivent pendant les mois d’hiver, sapant votre énergie et vous rendant maussade. Ces symptômes disparaissent souvent au printemps et en été. Moins souvent, le TAS provoque une dépression au printemps ou au début de l’été et se résorbe à l’automne ou en hiver.

Quels sont les différents types de TAS et quels sont les symptômes ?

Il existe deux types de dépression saisonnière : la dépression hivernale et la dépression estivale. Le TAS affecte les gens différemment, mais les symptômes peuvent varier en fonction du type de TAS.

Les symptômes du TAS d’hiver sont les suivants :

  • fatigue diurne
  • difficulté à se concentrer
  • un sentiment de désespoir
  • irritabilité accrue
  • manque d’intérêt pour les activités sociales
  • léthargie
  • diminution de l’intérêt sexuel
  • mal-être
  • prise de poids

Les symptômes de la dépression saisonnière estivale sont les suivants :

  • agitation
  • difficulté à dormir
  • agitation accrue
  • manque d’appétit
  • perte de poids

Dans les cas graves, les personnes atteintes de dépression saisonnière peuvent avoir des pensées suicidaires.

Comment traiter la dépression saisonnière ?

Le conseil et la thérapie sont des options de traitement pour les deux formes de dépression saisonnière. Certaines personnes peuvent également bénéficier de médicaments tels que des antidépresseurs. Les personnes souffrant de dépression saisonnière devraient consulter leur médecin pour savoir quel médicament est le meilleur traitement.

Pour nous, la luminothérapie est une alternative naturelle qui fonctionne pour traiter le TAS hivernal. Elle consiste à utiliser une boîte à lumière ou une visière spécialisée pendant au moins 30 minutes chaque jour pour imiter la lumière naturelle.

Un autre type de traitement est le simulateur d’aube qui utilise une lumière activée par le temps pour imiter le lever du soleil afin de stimuler l’horloge biologique.

L’adoption de certaines habitudes de vie saine peut également contribuer à minimiser les symptômes du TAS. Cela peut inclure :

  • une alimentation équilibrée comprenant des protéines maigres, des fruits et des légumes
  • de l’exercice physique
  • un sommeil régulier